« Les copains ont fait hier (samedi), sur la Classic Sud-Ardèche, un super travail. Je voulais leur rendre la pareille aujourd’hui. On a eu une course qui m’a rappelé les épreuves amateurs. J’ai dû boucher un trou pour revenir sur la tête avant l’avant dernier meilleur grimpeur. Puis ensuite j’ai attaqué dans la dernière difficulté. Il ne fallait pas arriver avec Gianni Meersman. J’ai préféré tout tenter, quitte à faire 6e, plutôt qu’attendre le sprint et prendre la 3 ou 4e place. On a enchaîné les attaques après la dernière descente avec Mikaël (Chérel).  C’est la première fois que je lève les bras chez les professionnels . Je gagne en puncheur, c’est une satisfaction. Je ne souhaite pas me restreindre à un seul rôle, par exemple comme coureur de Grands Tours. La semaine dernière, je termine dans le Top 10 de l’étape de montagne du Tour d’Oman. Je souhaite conserver cette polyvalence.

[...]

On se régale depuis le début de saison ! Quand je vois que nous étions aujourd’hui cinq coureurs passés par le Chambéry CF chez Ag2r La Mondiale... c’est sympa. On a ce point commun. L’équipe est très soudée. On prend un plaisir fou. 

[...]


La semaine prochaine, j’aurai le rôle de co-leaders sur Paris-Nice avec Jean-Christophe Péraud. C’est un gros objectif. L’équipe continue de me laisser grandir, sans me mettre la pression. Ce n’est que ma 3e année professionnelle. [...] Je veux encore me perfectionner. Je n’ai jamais fait des grosses performances mais je suis toujours régulier, j’essaie d’être là de février à octobre. »


Lire la suite sur DirectVelo.com : directvelo.com