Jean-Christophe comme Jaja
Belle performance de Jean-Christophe Péraud sur le Tour du Pays Basque. Il prend la troisième place au classement final à l’issue du contre-la-montre. Une épreuve extrêmement relevée qui a été remportée par Alberto Contador. Le Creusotin a aussi profité de l’effondrement d’Alejandro Valverde, parti avec seulement 12 secondes de retard sur le maillot jaune mais qui n’a jamais été en jambes dans ce chrono. C’est le premier Français a grimpé sur le podium basque depuis Laurent Jalabert en 2000.
Source : blog.france3.fr

Turgot 14ème de Paris-Roubaix
 C’est Niki Terpstra qui est sorti vainqueur hier de l’Enfer du Nord à l’issue d’une course encore une fois très animée. Sébastien Turgot a pris la 14ème place, terminant ainsi 1er coureur de l’équipe AG2R LA MONDIALE sur ce Paris-Roubaix 2014. « Ça a commencé à accélérer au Carrefour de l’Arbre. Je n’étais pas très bien placé, dans la roue d’Adrien Petit et Arnaud Démare. Adrien est tombé en heurtant un spectateur, on s’est retrouvés à 50 mètres et à ce moment-là de la course le moindre mètre compte. J’ai essayé de faire l’effort pour revenir mais c’était trop tard. [...] C’est le collectif le plus fort qui a gagné aujourd’hui. Si Cancellara avait une équipe comme celle de Terpstra il gagnerait tous les week-ends ! De notre côté, les mecs ont vraiment été à la hauteur. Ils ont fait un très gros travail d’équipe, surtout en début de course avec notamment Bagdonas, Hutarovich et Mondory. Ils m’ont placé dans les meilleures dispositions [...] Le point à améliorer serait peut-être notre positionnement dans le final. On est souvent un peu éparpillés et on gagnerait en force à être un peu plus groupés. »
Source : cyclisme.ag2rlamondiale.fr

Vincent Lavenu sans regret
"Globalement, ils ont fait une belle course, mais nous ne faisons pas partie des meilleurs du monde." Le constat est implacable, de la part de Vincent Lavenu. "C’est la première année qu’on a quatre coureurs dans un final. C’était plutôt bien. Il nous manque la fusée finale."Je pense qu’il ne manque pas grand-chose à Sébastien Turgot pour suivre. Ils arrivent à quelques secondes du groupe de la 2e place. C’est un peu frustrant." Mais lorsqu’il parle de fusée finale, Vincent Lavenu pense à une star, à un coureur capable de soulever le pavé à Roubaix. "On est aussi fort sur un autre terrain. Je veux bien qu’on renforce notre point faible, mais pas qu’on affaiblisse notre point fort."
Source : francetvsport.fr

Steve Chainel court après un contrat
Le contrat de travail est un CDD de deux ans. Dans le vélo, c’est malheureusement un ou deux ans, parfois trois. Les managers ne veulent pas de tranquillité, ils préfèrent nous mettre sous pression avec des contrats courts. Il faut donc souvent des résultats pour trouver un nouveau contrat. Du coup, si je me retrouve dans un final de course avec un coéquipier qui a un contrat pour l’an prochain, j’hésiterai plus à me mettre à son service que si je n’avais pas cette menace au-dessus de moi. Or, on est un sport collectif. Si on a fait du très bon travail d’équipier durant l’année, ça ne se voit pas sur les résultats. Certaines équipes comme AG2R jouent le jeu et savent récompenser les équipiers, mais ce n’est pas le cas partout. Moi, c’est sur ce mois des classiques que je joue un nouveau contrat. Ma valeur marchande repose sur ces courses. Dès fin avril, je saurai si je reste chez AG2R-La Mondiale ou si je m’en vais, parce que ma saison sera, pour ainsi dire, quasiment terminée.
Source : rue89.nouvelobs.com

Cap sur les Ardennaises !
Le cycliste Romain Bardet participe mardi 15 avril à la 75e édition de la semi-classique Paris-Camembert. Le Brivadois tentera de briller une nouvelle fois après avoir terminé quatrième du Tour de Catalogne.
Source : twitter.com

Vuillermoz sur le Giro, Péraud leader sur le Tour de France
"Jean-Christophe Péraud sera le n°1 sur le Tour de France, épaulé par deux cartes maîtresses, à savoir Carlos Betancur et Romain Bardet. Carlos va découvrir cette épreuve. Il a des ambitions, parle déjà du maillot blanc et va pouvoir s’y lancer sans pression supplémentaire. Jean-Christophe, d’ici là, fera le Tour de Romandie. Ça lui convient bien ce genre de course, avec notamment un chrono montagneux. Pour le Giro, Domenico Pozzovivo sera notre leader. Il est très motivé, avait fini 10e en 2013, 6e de la Vuelta ensuite. Il sera épaulé par Alexis Vuillermoz et Maxime Bouet." précise Vincent Lavenu
Source : ouest-france.fr